Qu'est ce que la Sophrologie ? 

 

Le mot Sophrologie vient du grec : 
Sos signifie tranquille, serein. Phren signifie cerveau, conscience. Logos signifie étude, science.
La Sophrologie est l’étude des techniques permettant d’obtenir la sérénité de l’esprit.
Elle a été mise au point par le Docteur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien, dans les années 1960. Dès le début des années 1970, la Sophrologie prend une place importante au sein des thérapies par la relaxation grâce à un large éventail de techniques

 

Les Techniques 

 

La relaxation dynamique : 

Comment dynamiser son corps pour mieux le vivre au quotidien. En s’inspirant du yoga dynamique du sud de l’Inde, Alfonso
 Caycedo a tout d’abord conçu la relaxation dynamique du 1er degré. Il existe plusieurs dizaines de mouvements, chacun ayant une action spécifique :
- sur les muscles (étirer, relâcher…), 
- sur le souffle (faciliter l’expiration, l’inspiration…), 
- symbolique, visant ainsi à se libérer d’une problématique ou d’un blocage, 
- sur un organe (dynamisation, apaisement…)
- sur les émotions (contrôle, désactivation…)
- sur le système nerveux : activation du système parasympathique,
- sur notre état mental (concentration, attention…)
Ces exercices sont habituellement placés en début de séance. Ils constituent un sas nécessaire entre la vie quotidienne et le cœur même de la séance de sophrologie.
Le sophrologue les choisit en fonction de l’objectif du patient ou du groupe. 

 

 

Le relâchement musculaire : 

Comment se libérer des contraintes liées à la vie moderne, apprendre à maîtriser le stress responsable de nombreuses maladies.
La phase de relaxation musculaire est d’abord une ‘lecture du corps’ (body scan) où le sophrologue propose de percevoir une à une les différentes parties du corps ou groupes musculaires. C’est un moment d’intériorisation corporelle où chacun se centre sur les sensations en provenance des régions du corps citées par le sophrologue. Moment tranquille où l’on accède, sans effort, à un relâchement conscient.
 Le corps et l’esprit ne faisant qu’un, le relâchement musculaire entraîne peu à peu une détente mentale. A l’électro-encéphalogramme, on note une prédominance des ondes cérébrales alpha.

 La relaxation mentale :
  
Pour puiser en soi-même les ressources nécessaires au changement.
Comme précisé un peu plus haut, la détente mentale est obtenue après une lecture du corps c'est-à-dire la perception détaillée et progressive de chaque zone corporelle. L’abaissement du tonus musculaire favorise l’apparition d’ondes alpha. Nous sommes alors dans le niveau sophro-liminal. Toujours conscient mais plus centré sur nos sensations et sentiments positifs que sur les bruits environnants ou les soucis quotidiens. Plus axé sur des instants présents agréables que sur des images passées ou futures négatives.

 

La respiration :
 
Pour accéder à un plus grand calme et une maîtrise de nos affects.
Les bienfaits d’une respiration calme et rythmée sont nombreux. 
La respiration est la seule fonction autonome qui peut être contrôlée. Elle se transforme dès que nous vivons une émotion ou état de stress. Inversement, lorsque nous modifions le rythme, la profondeur ou la localisation de notre souffle, nous agissons sur la qualité de nos émotions. Et notre attention se modifie qualitativement.

 La visualisation :

 Pour activer notre potentiel et nous projeter positivement dans notre futur. Les exercices de visualisation (images mentales) font partie des activations intra-sophroniques. Certaines comme la futurisation ou la sophro-acceptation progressive sont à l’origine du succès et de la notoriété de la sophrologie. 

 

N'hésitez pas à prendre rendez -vous ou à me demander des conseils au 06.99.40.55.87

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Laetitia Bianchi